Aller au contenu principal

Imaginons l'après Panorama XXL

Date de lancement de la démarche
Date de clôture de la démarche
apres panorama XXL

Après le h2o de 2010 à 2014, le Panorama XXL de 2014 à 2021, le Hangar 2 se prépare à accueillir un nouveau projet en 2022. Inauguré en 2010, le Hangar 2 occupe une place stratégique dans l’animation des quais. Fort d’une réputation de lieu populaire, familial et pédagogique, il est reconnu depuis 10 ans comme un lieu de diffusion de la culture au grand public.

Le Panorama XXL ferme ses portes en septembre 2021. La rotonde et les containers adjacents seront déconstruits, libérant un espace extérieur d'environ 2300 m². La déconstruction du bâtiment se fera dans un objectif de réemploi maximum des matériaux et matériels. Ainsi, en vue d’être exemplaire dans le cadre d’un chantier "zéro déchet", le socle béton du panorama sera conservé. Cette dalle comporte l’avantage d’être une surface plane importante (plus de 800 m²) permettant d’accueillir de nouvelles activités.

Dans ce cadre, la Métropole ouvre un dialogue citoyen pour discuter avec la population des usages possibles de cet espace extérieur et des aménagements à prévoir en conséquence.

Informations sur le projet

LES ENJEUX DU FUTUR PROJET

La réflexion sur ce nouveau projet s’inscrit dans plusieurs enjeux importants pour l’avenir du territoire :

  • Poursuivre l’ambition culturelle et touristique engagée par la Métropole Rouen Normandie :
    • Etre un acteur de la candidature de Rouen Capitale Européenne de la culture et Ville créative UNESCO
    • Accompagner l’essor des nouvelles pratiques culturelles
    • Mettre l’humain au cœur du processus de créations artistique
    • Affirmer la place de l’art pour tous dans l’espace public
  • Soutenir la transition écologique du territoire :
    • Sensibiliser le public aux enjeux environnementaux
    • Associer le public à l’engagement environnemental de la Métropole
    • Expérimenter des solutions et devenir un laboratoire des transitions
  • Intégrer le projet dans son environnement, dans son quartier :
    • Rétablir la perspective avec l’avenue pasteur
    • Végétaliser et déminéraliser les quais rive droite
    • Créer un nouvel espace de sociabilité via des espaces de rencontres et de loisirs

LE DEVENIR DES ESPACES INTÉRIEURS

Le h20 est composé actuellement d’un accueil, d’une salle d’exposition de 179 m², d’une petite salle 51 m² et à l'étage d’un auditorium de 220 places et d’une salle de réception. Il dispose "côté seine" d’une grande terrasse extérieure. L’aménagement intérieur sera réparti en 3 espaces thématiques :

  • Un espace d’exposition dédie à l’environnement et à la transition écologique. Il accueillera des expositions de tous types dédiées à la transition écologique avec une vocation de sensibilisation du grand public.
  • Un espace de médiation et activités. Il sera pensée comme un lieu de sensibilisation du grand public avec la volonté d’expérimenter et de partager des solutions pratiques et innovantes.
  • Des espaces d’expression artistique libre.

Cette organisation en 3 espaces thématiques répond aux attentes exprimées par les visiteurs du site et découle des réflexions engagées dans le cadre du diagnostic des pratiques culturelles du territoire. Les différentes activités proposées dans les espaces intérieurs et dans les espaces extérieurs constitueront une offre globale afin de construire un projet commun de lieu culturel et de lieu de vie.

LE DISPOSITIF DE DIALOGUE CITOYEN POUR CO-CONSTRUIRE L'ESPACE EXTÉRIEUR

Pour permettre à chacune et chacun d'exprimer son avis et ses attentes pour l'aménagement de l'espace extérieur, la Métropole propose plusieurs temps d'échanges.

Des outils numériques

Un questionnaire en ligne

Du 18 février au 08 mars 2021, la Métropole a proposé un questionnaire en ligne pour parler de vos usages actuels des quais et identifier les manques. Celui-ci a rassemblé près de 2000 réponses (les résultats seront publiés prochainement sur ce site).

Dessine ta dalle !

Enfants comme adultes, en solo ou en groupe, avec ou sans fibre artistique, vous avez la possibilité de dessiner, gribouiller, schématiser… l’aménagement de vos rêves pour l’espace libéré par la déconstruction du Panorama XXL.

Pourquoi un dessin ? Cet exercice de créativité n’étant pas un concours, il n’y aura ni classement, ni dessin gagnant et toutes les propositions graphiques seront analysées par la Métropole. L’ensemble des contributions graphiques va permettre notamment d’identifier les éléments qui reviennent le plus souvent, les répartitions spatiales des différents espaces imaginés, les idées innovantes qui pourraient enrichir le projet…

La règle du jeu : les réponses au questionnaire en ligne confirment le besoin de « nature » et d’un lieu de « détente » et de « culture » sur les quais rive droite de la Seine. Par conséquent, vos propositions doivent intégrer ces dimensions. En dehors de ces éléments, on vous encourage à la créativité, à l’originalité…

Comment participer ? La Métropole met à votre disposition un fond de plan vierge à dessiner. Compte-tenu du contexte sanitaire actuel, seul le format numérique peut être mis à disposition du public (en téléchargement au format PDF et/ou image). Imprimez-le, ou ouvrez-le sur un logiciel de dessin de votre choix et dessinez votre projet d’aménagement de la dalle et ses abords. Une fois finalisée, envoyez votre proposition à l’adresse mail : jeparticipe@metropole-rouen-normandie.fr. Et si vous avez plusieurs idées, il suffit de faire plusieurs versions !

Télécharger le fond de plan a dessiner (format PDF)

Télécharger le fond de plan a dessiner (format PNG)

Cette opération s'est clôturée le 30 avril 2021.

Laissez un commentaire

En complément, la présente page dispose d'un module "commentaires" (cf. bas de page) permettant à toute personne qui le souhaite de faire une contribution libre sur le sujet, et ceci tout au long de la période de dialogue citoyen.

Des ateliers participatifs en mars et avril

Des ateliers citoyens: deux ateliers participatifs pour échanger plus précisément sur les attentes citoyennes et les aménagements envisageables. Compte-tenu du contexte sanitaire actuel, le premier atelier s'est tenu en visio-conférence. Deux dates ont été proposées :

  • le 30 mars - 18h00
  • le 31 mars - 10h00

Le second atelier s'est déroulé également en visio-conférence, le 27 avril 2021 à 18h00. Il a concerné, sur la base des résultats du questionnaire, des dessins de l'opération "dessine ta dalle" et du bilan du premier atelier, les aménagements à prévoir pour le futur espace libéré par la déconstruction du panorama XXL.

Un atelier participatif a également été proposé aux acteurs associatifs, culturels, des environs et du quartier.

Une réunion de restitution

En juin : une réunion de restitution sera organisée le 29 juin 2021 à 18h30 pour présenter le projet issu de ce dialogue citoyen.

Vos contacts

Nom du service ou de la direction
Régie des équipements culturels
Nom de la personne ressource
Laure DUFAY
Fonction de la personne ressource
Directrice
Mail de la personne ressource
jeparticipe@metropole-rouen-normandie.fr

Documents à télécharger

Les avis déposés

A-S (non vérifié)

ven 28/05/2021 - 23:57

La futur structure pourrait être transparente pour le côté lumière et écologie. Mais aussi pour oublier ce gros cylindre bleu qui cassait le paysage, et ressemblait à une usine plutôt qu'à un panorama !
Dans ce nouvel espace, je verrai bien un mur d'escalade, des trampolines, un terrain de Beach volley, un immense toboggan style luge d'été. Des gradins comme une arène pour observer la Seine, et voir des spectacles, ou expo de sculptures, ou tout simplement prendre un bain de lumière en étant abrité. J'imagine aussi que ce lieu pourrait être un endroit ouvert 7jrs sur 7. De 11h à 22h, une entrée gratuite pour les espaces de repos détente, et des activités encadrées payantes à la demi heure, avec des animateurs.

NATHALIE JUSTIN (non vérifié)

jeu 27/05/2021 - 22:55

J'aimerais beaucoup que nous redonnons l'image du port de Rouen avec le travail très pénible des dockers....en sculpture par exemple ainsi que des representations de bateaux qui representeraient l'Armada...rendons à Cesar ce qui est à Cesar et à Dieu ce qui est à Dieu...merci beaucoup

philippe,Rouen (non vérifié)

lun 24/05/2021 - 08:17

la perspective retrouvée de la madeleine à la Seine ne doit plus être obstruer
la dalle peti être un espace "kioque"pour expressions musicale,sportive ou de méditation adaptable à tous les âges des tous petits ou plus âgés ;une agora face au fleuve
Entourée "d'une barrière végétale,la végétation manquant cruellement de ce côté" et d'un banc circulaire"pour juste contempler la Seine
je verrai bien le sol de la dalle recouverte d'une carte géographique centrée sur Rouen et visionnant les trajets de tous les voiliers venus de leurs pays jusqu'à Rouen pour les armadas

camille Baynaud (non vérifié)

jeu 20/05/2021 - 11:36

Un lieux de rencontre associative et culturel avec le plus de verdure possible

Laurentp

mer 19/05/2021 - 17:26

Création d'un théâtre de verdure avec une scène pour des groupes de musique, des spectacle de danse, des pièces de théâtre...

C.Saillard (non vérifié)

mer 12/05/2021 - 13:47

Post Panorama

1)Les quais sont des lieux de vie alors je reprendrais une idée mentionnée précédemment qui est, pas seulement sur cet espace mais le long des quais, à vraiment réfléchir à l’installation de sanitaires auto-nettoyants.
C’est quelque chose qui manque cruellement sur nos quais et on le constate aussi à chaque Armada. Somme-nous une ville propre ou non ?

2)Quais, lieux de vie, mais c’est curieux que toutes les propositions soient axés sur du culturel ou sportif ignorant complètement la Seine.
Nous disposons du plus grand réseau de voies d’eau en Europe (8500 km) et sommes les derniers à les utiliser. Culturellement comme économiquement la Seine est une ressource trop peu exploitée alors que Rouen est une ville posée sur son fleuve.
Nous sommes un port mais nous ignorons toute une partie de la vie du fleuve comme sa batellerie.
Nous avons un musée oui mais des gens vivent, existent et prospèrent sur la Seine aujourd’hui ! Or actuellement ils sont remisés en amont du fleuve (probablement suite à la scission fluvial/maritime qui est posée au pont Jeanne d’Arc ???). Ne serait-il pas temps de leur donner une vraie place ?

Je suggère de créer un hub fluvial en bord de Seine, au cœur de l’agglomération, afin d’acheminer par péniche de petit gabarit des produits issus d’une agriculture paysanne, de les stocker et de les livrer en milieu urbain via des modes de transports décarbonés. Un projet qui répond aux besoins des territoires engagés vers la transition écologique et alimentaire.

Ce Comptoir Fluvial-Rouen pourrait s’inscrire dans un réseau national de comptoirs fluviaux reliant les grandes villes par les voies d’eau.
Comptoir logistique qui n’empêcherait pas comme cela se fait dans les pays du Nord (qui exploitent bien mieux que nous leurs canaux) d’y ajouter un calendrier d’animations diverses comme cela se passe déjà ailleurs.

La batellerie artisanale est confrontée aujourd’hui à un problème majeur pour la livraison du fret qu’elle transporte : l’absence de haltes fluviales équipées de quais de transbordement au cœur des villes.

La chaine logistique au cœur d’un produit prend en compte les flux d’approvisionnement comme les flux de distribution et obéit ainsi à une logique type de la conception à la consommation.
Les différents modes de fret, comme la batellerie, s’intègrent dans cette logique.
Ainsi une plateforme de logistique urbaine permettrait aux bateaux qui s’insèrent dans ce flux logistique de décharger des marchandises, de les stocker, de les distribuer et de les livrer en utilisant des moyens de transports à faibles émissions de types vélos-cargos, véhicules électriques ou tramways nocturnes. Il ne s’agit pas ici de tonnes de produits en vrac comme des céréales mais par exemple de livraison de cartons de vin, de confitures, d'épices, de café ou de chocolat...

Ces livraisons auraient pour cible des points de vente locaux rouennais, de transformation ou de consommation (particuliers, boutiques, AMAP, coopératives, restaurations privée ou collective,... ). Le tout constituerait un espace « tampon » multi-modal au service de la mutualisation de l’approvisionnement des villes en produits issus d’une agriculture paysanne en circuits courts.
La métropole de Rouen est ainsi idéalement située pour implanter un hub fluvial et se connecter au grand réseau des territoires et des métropoles français via les voies d’eau.
Pour info
Une dizaine de métropoles pourraient se doter de ce type de comptoirs fluviaux qui permettraient ainsi d’offrir de meilleures perspectives au fret fluvial rapprochant les producteurs, consommateurs, transformateurs.
Les villes clés pour constituer ce réseau : Bordeaux, Toulouse, Sète, Avignon, Lyon, Chalon sur Saône, Strasbourg, Reims, Paris, Lille, Rouen. Initiés avec des bateaux conventionnels, les transports pourront à terme être effectués par un ou des bateaux utilisant comme carburant de l’hydrogène vert, proposant ainsi un transport totalement décarboné. Des études sont en cours. Trois métropoles européennes réinventent la logistique urbaine par le fret fluvial Pour décongestionner le trafic carboné dans leur centre-ville, Strasbourg, Bruxelles et Amsterdam misent sur la combinaison du fret par voie fluviale et de la distribution urbaine en véhicules propres.

Claire Gaudouin (non vérifié)

lun 10/05/2021 - 22:56

L'Après Panorama XXL pourrait être un lieu de découverte et de rencontre ne nécessitant pas forcément une instalation si imposante (visuellement) mais plutôt une à faible impact environnemental en terme de construction. Il pourrait également être multifonctionnel et multigénérationnel. La mise en valeur de ce "cercle" qui va rester dessiné au sol pourrait être ammené à être accentué par une peinture, à l'heure où le street art est en pleine expansion dans nos villes, où serait pourquoi pas mis en valeur le Port de Rouen. La forme circulaire par exemple donne à penser à la classique Rose des vents ! Le dessin pourrait être détaillé, indiquant aux spectateurs la direction des points phares de la ville telle une carte-guide. À la nuit tombée (ou même le jour!), cette nouvelle place pourrait se transformer aux rythmes de concerts d'artistes locaux, de troupe de théâtre ou tout autre spectacle pour petits et grands. Le week-end par exemple, cette rose pourrait accueillir des stands éphémères de ventes de produits locaux, de la région, ou bien même d'ailleurs.
À ces évênements éphémères et au dessin de la rose, il ne serait pas impossible (bien au contraire) d'y ajouter/insérer des végétaux.

Gilbert Desplechin (non vérifié)

dim 09/05/2021 - 10:36

La priorité serait d'installer sur les quais , sur les deux rives, des toilettes municipales gratuites et propres; au lieu de construire des murs d'eau ou des espaces de dance (débilité absolue, l'inutilité par excellence) installez des équipements utiles aux promeneurs et touristes, sportifs; des toilettes nom d'un chien!!!

GAUDOUIN Christian (non vérifié)

sam 08/05/2021 - 14:50

A la place de l'actuel aménagement, une fontaine ou un miroir d'eau (cf Bordeaux) , avec des bancs (...) pourrait être réalisé.

Liot Cindy (non vérifié)

sam 01/05/2021 - 21:00

Faire de cette dalle la base d'une structure représentant une péniche dans laquelle une exposition rendra hommage aux travailleurs de la Seine (dockers, navigateurs...). Cet endroit pourrait être un lieu privilégié pour faire connaître aux plus jeunes la faune et la flore aquatiques et aux plus grands les métiers liés au domaine fluvial et maritime. Quelques sculptures de dockers pourraient accueillir les visiteurs.