Aller au contenu principal
  • CONCERTATION PUBLIQUE
Le Boulevard de l'Europe à vélo
Date de lancement de la consultation
Date de clôture de la consultation
Visuel

Pour  développer des espaces publics apaisés, la Métropole Rouen Normandie a élaboré un schéma directeur des mobilité actives (SDMA) dans l'objectif de favoriser la pratique de la marche et du vélo dans les déplacements quotidiens, en prenant en compte ces usages dans l’élaboration des projets et aménagements de l’espace public, et par la promotion d’un changement des comportements de mobilité.

En ce sens, la Métropole Rouen Normandie poursuit la construction d'un réseau d’itinéraires cyclables structurants sur son territoire appelé "Réseau Express Vélo" pour faciliter les déplacements à vélo entre les différentes centralités de la Métropole via des itinéraires directs, fluides et sécurisés. Dans ce cadre, la ceinture de boulevards qui entoure le centre de la ville de Rouen, en empruntant les ponts Guillaume le Conquérant à l’Ouest et Corneille à l’Est, a été identifiée comme l'un de ces itinéraires structurants. Ainsi, le projet d'aménagement cyclable sur l’ensemble du linéaire du Boulevard de l'Europe, a vocation à boucler cet itinéraire entre l’avenue Jean Rondeaux à l’Ouest et le Pont de l’Europe à l’Est.

Informations sur le projet

CONTEXTE DU PROJET

Le projet est lancé en amont de la finalisation du schéma directeur des mobilité actives (SDMA), et notamment du Réseau Express Vélo en cours d'élaboration, afin de répondre aux délais du 3ème appel à projets "Fonds Mobilités Actives – aménagements cyclables" ayant vocation à soutenir les maîtres d’ouvrages publics, sur la base d'un co-financement, permettant de mettre en oeuvre les aménagements cyclables identifiés comme nécessaires mais perçus comme coûteux du fait de leur ampleur. Enfin, ce projet a reçu le soutien de l'Union Européenne au titre du FEDER-REACT EU.

PRESENTATION DU PROJET

Ce projet d'aménagement consiste a créer une piste cyclable bidirectionnelle sur la rive sud du boulevard de l’Europe, de la Maison d'arrêt de Rouen jusqu'à la clinique Mathilde.

 

Cette piste cyclable, en enrobé rouge et d’une largeur de 3 mètres, sera créée en lieu et place de la contre-allée, ou sur les larges trottoirs existants selon les secteurs. De plus, il est prévu de reprendre les trottoirs qui sont à ce jour très dégradés ou extrêmement étroits sur certaines sections, de réorganiser les stationnements conservés et de renaturer l’espace entre la piste cyclable et les voies de circulation.

En outre, les usager·es de la piste cyclable seront séparé·es de la chaussée par une bande végétalisée et des piéton·nes par une zone tampon composée de pavage enherbé et d'un dénivelé. D'autre part, sur certains - rares - secteurs où il est possible de supprimer une voie de circulation, le stationnement sera restitué avec un système de pavés enherbés.

"Entre maison d’arrêt et avenue de Caen"
Entre maison d’arrêt et la rue aux Anglais
"Entre avenue de Caen et rue de Sotteville"
Entre avenue de Caen et rue de Sotteville

 

 

 

 

 

 

 

"Entre rue de Sotteville et Clinique Mathilde "
Entre rue de Sotteville et Clinique Mathilde 

 

A noter qu'une attention particulière sera apportée aux traversées cyclables. Ainsi, pour tout carrefour non géré par des feux tricolores, le principe d’un plateau surélevé avec priorité aux usager·es de la piste cyclable sera adopté.

 

En plus de garantir un nouvel itinéraire cyclable sécurisé aux habitant·es et usager·es de notre territoire, ce projet d'aménagement permettra également de résoudre une discontinuité entre l’avenue Jean Rondeaux à l’Ouest, qui bénéficie d’une piste cyclable bidirectionnelle, et la rue Desseaux à l’Est qui, soumise à une zone 30, bénéficie d’un contre sens cyclable. En outre, le boulevard croise l’avenue de Caen qui possède des bandes cyclables, la rue d’Elbeuf équipée d'une voie mixte Bus/vélo, la rue de Sotteville qui dispose de bandes cyclables, comme la rue du Mail qui est en plus dotée d'un contre sens cyclable.

CALENDRIER DU PROJET

Début d’année 2022 : Présentation publique des études d’Avant Projet

1er semestre 2022 : Approfondissement des études et consultation des entreprises de travaux

Juin 2022 : Présentation publique du déroulé des travaux

Eté 2022 à février 2023 : Réalisation des travaux sur le boulevard

LES CHIFFRES CLES

Une piste longue de 2,1 km qui reliera le pont de l’Europe et l’avenue Jean Rondeaux;

360 places seront conservées sur le boulevard sur les 565 existantes, le stationnement résidentiel sur le boulevard a été évalué à 300 véhicules lors des comptages réalisés en 2020 ;

Coût estimé 2 500 000 € TTC, financés par l’Etat grâce au Fond Mobilités Actives pour résorber les discontinuités cyclables et l’Union Européenne via le Fond Européen de Développement Régional (FEDER-REACT-EU).

DECOUVRIR LE PROJET

Des balades pédestres organisées les 11, 13 et 15 janvier 2022 ont permis de présenter le projet, d'échanger sur l'état actuel du site, ses usages, et d'alimenter la réflexion collective sur le projet d'aménagement cyclable du Boulevard de l'Europe.

 

 

CONSULTEZ ICI LE BILAN DES BALADES URBAINES

ENRICHIR CE PROJET

La carte participative

Grâce à cet outil, vous avez pu proposer et localiser sur une base visuelle les futures équipements publics que vous souhaitiez voir pris en compte dans le projet (mobilier vélo, équipement de propreté, lieux de repos, ...). Toutes ces informations, issues de votre expertise d'usage de ces secteurs, seront étudiées par la Métropole en vue d’enrichir le projet et de le faire évoluer pour qu’il réponde au mieux aux besoins et attentes de celles et ceux qui le côtoieront, de son élaboration, à sa réalisation et enfin à sa mise en service.

Contribution en ligne !

En complément, la présente page dispose d'un module "commentaires" (cf. bas de page) permettant à toute personne qui le souhaite de faire une contribution libre sur le sujet, et ceci tout au long de la période de concertation (la création d'un compte est nécessaire pour pouvoir utiliser cette fonction).

Vos contacts

Nom du service ou de la direction
Direction Investissements, ouvrages d'art et projets neufs
Nom de la personne ressource
Simon PARMENTIER
Fonction de la personne ressource
Responsable d'opérations infrastructures
Mail de la personne ressource
jeparticipe@metropole-rouen-normandie.fr

Les avis déposés

Cyrnoodles

lun 13/12/2021 - 18:40

Le projet a l'air vraiment bien ! Je me demande simplement si la place laissée aux piétons n'est pas trop réduite. Il faudrait qu'au moins deux couples marchant l'un à côté de l'autre puissent se croiser sur le trottoir, or, cela ne semble pas possible sur les schémas proposés.
Le plus gros problème de la circulation voiture/vélo (si l'on considère qu'il faut continuer de gâcher une partie de l'espace public pour les voitures) ce sont les croisements. Veillez à surélever suffisamment les carrefours pour que les voitures soient contraintes de ralentir. Vous pourriez également envisager, à l'approche des carrefours d'obliger les voitures à zigzaguer en déplaçant les places de stationnement (ou idéalement des ilôts de verdure) d'un côté à l'autre de la rue à l'approche du croisement. Plusieurs études montrent qu'une mauvaise visibilité a plus d'effet sur la conduite que la vitesse autorisée. Un stop devrait également être systématiquement placé aux carrefours, quitte à ce que cela ralentisse le flux des voitures. Car tant que la voiture sera un moyen efficace et facile à employer, des voitures rouleront. Quand il sera impossible de se garer et de faire des trajets sans s'énerver, les habitudes changeront (peut-être).
J'aime beaucoup les places de stationnement végétalisées.

charlotte

lun 13/12/2021 - 21:19

Je pense que les contraintes supérieures vont obliger les conducteurs automobiles à se concentrer sur les dénivelés et regarder les slaloms à faire plutôt qu'à surveiller les cyclistes et piétons. La visibilité des cyclistes aux croisements sera moins bonne, les conducteurs encore plus frustrés. On voit assez de conducteurs devenir fous et de plus en plus dangereux à cause des embouteillages, feux rouges tous les 200mètres, places de parking gratuit inexistantes...J'ai failli me faire agresser plusieurs fois par des conducteurs à bout en étant à vélo ou à pied en respectant les règles de circulation. La voiture a sa place si on ne veut pas faire de Rouen une ville fantôme/ dortoir réservée aux gens très aisés. C'est utopique de penser qu'on peut faire l'aller retour tous les soirs avec une partie vélo/bus et voiture quand on a des horaires normaux et des enfants. Par ailleurs, il y a d'autres axes d' amélioration pour faciliter l'usage du vélo : parkings gratuits et sécurisés, lieux pour se doucher avant d'arriver au travail...Lovélo c'est bien mais la plupart des gens veulent bouger avec LEUR vélo et pas payer un abonnement tous les mois avec le risque de devoir embourser le vélo si accident ou volou devoir ramener ou faire entretenir le vélo à des points précis. Malheureusement je crains que les résultats de Lovélo ne seront guère mieux que ceux de cyclic'...

Thomas M.

mar 14/12/2021 - 14:59

Ce projet est vraiment utile, tant le boulevard de l'Europe fait partie de ces axes totalement inempruntables à vélo (vitesse, sécurité etc...). Je trouve qu'une pise unidirectionnelle de chaque côté serait plus efficace, mais c'est mieux que pas de piste du tout ! Comme tout aménagement de grand axe, il faudra être particulièrement vigilant aux zones qui permettent de la rejoindre et de le quitter en cours de chemin en fonction de son itinéraire (notamment le lien aux rue d'Elbeuf, de Sotteville et aux avenue de Caen et Jean Rondeau), car tout le monde ne l'empruntera pas de bout en bout et qu'il faut penser qu'en quittant la piste qui se trouvera côté sud du boulevard, on peut avoir besoin de se rendre vers le nord (saint-sever). La clé pour les cyclistes du quotidien c'est la continuité entre les aménagements...

Marie-Anne5

mar 14/12/2021 - 19:18

Dommage, trois fois dommage. Si on veut vraiment inciter les habitants à faire du vélo et ainsi baisser la pollution, diminuer les petits trajets faits en voiture, il faut s'en donner vraiment les moyens. Ici, comme d'autres cyclistes, j'espère une piste unidirectionnelles de chaque côté sur les contre-allées, pour sécuriser les déplacements. Comme habitante, je souhaite voir diminuer la place de la voiture, élargir les trottoirs, supprimer le stationnement perpendiculaire et organiser le stationnement des voitures comme sur l'avenue Jean Rondeaux, parallèlement aux voies de circulation. La rive Nord même refaite permettra toujours le stationnement en épis qui ne laissera pas plus de place aux piétons qu'actuellement. On ne voit pas de modification sur la rive Nord entre l'avenue Jean Rondeaux et la rue du 74e régiment, les piétons marchent au milieu des voitures mal garées ou qui cherchent une place alors qu'une résidence personnes âgées se trouve à proximité et ces personnes se plaignent de cette situation. Le choix d'une bidirectionnelle ne correspond quasiment jamais avec ce que les cyclistes espèrent. Il y a moyen de réaliser une belle promenade en donnant une vraie place des mobilités douces. Le choix qui est fait est un choix petit bras, pour ne pas fâcher les automobilistes. Piétons et cyclistes toujours 5e roue de carrosse... Les véhicules motorisés toujours les rois de la chaussée... Décevant, manque d'ambition, vue à court terme...

MegaLuigi

mar 14/12/2021 - 19:34

Etant Rouennais, habitant en centre de la rive gauche, intra Boulevard de l'Europe, je trouve le projet équilibré.

Pour moi, le meilleur mode de transport en ville, le plus rapide, le plus sain, le plus économique, c'est... la marche à pied.
Et pour aller travailler, tout dépend de mon lieu de travail, qui est ultra variable. (Un jour je peux être à 300m de chez moi, et le lendemain à 70 km en rase campagne proche du Havre)

Et donc, partant d'une expérience personnelle, je trouve que le projet est équilibré :

améliorer la place des vélo et leur faire une vraie voie : c'est bon. Le boulevard de l'Europe est un danger pour les vélos.

Laisser une place aux piétons, c'est fait, puisque la piste n'est située que d'un côté de la route, c'est parfait.

Laisser le même nombre de voies de circulation sur le boulevard de l'Europe : indispensable. (Quand on revient en voiture de la campagne Normande qu'on a une heure de route dans les jambes, on veut quand même que la route avance même s'il y a du monde)

Le tout sur un axe où circule déjà le métro = transport en commun, c'est déjà fait et bien fait.

Je suis juste sceptique sur deux choses :
le tout début de la piste côté Clinique Mathilde, qui est bricolé et qui est le seul côté intérieur... Ca ne va pas, c'est pas adapté.
le fait que le dessous du Pont Mathilde ne serve pas à mettre une grande passerelle rive gauche / ile lacroix / rive droite pour piétons et vélos, qui permettrait de faire un vrai periph vélo de l'intraboulevard de Rouen, aussi bien pour les piétons que les vélos.

Nathan C.

mar 14/12/2021 - 23:32

J'habite Rive Gauche très, très près du Bd de l'Europe que j'ai emprunté d'innombrables fois depuis que j'habite à Rouen. Oui, je suis un cycliste habitué, mais je n'ai jamais eu de souci pour circuler sur ce boulevard. Si une piste peut encourager du monde, tant mieux ? Mais après avoir vu la qualité des pistes cyclables bi-directionnelles avenue Jean Rondeaux, avenue de Bretagne et le long de la ligne T4, j'ai un peu peur.

Pour commencer, ces pistes ne sont que d'un côté de ces boulevards ou avenues, et avec des aménagements médiocres, désavantageux ou inexistants aux intersections, passer d'un côté à l'autre de la route est pénible. Les plans prévus pour l'Europe ne présentent pas assez d'aménagement de ce côté-là à mon sens.
En outre, peu importe l'imperméabilité des aménagements aux voitures, les automobilistes riverains ou commercants trouvent toujours le moyen de s'y faufiler pour y stationner. Pas pratique pour les cyclistes.
Aux intersections et croisements, si modestes soient-ils, les pistes de Rondeaux, Bretagne ou T4 ne font rien pour ma sécurité, voire me font souvent perdre la priorité (que j'aurais gardé en circulant dans le même sens sur la route, un comble). Et bonne chance si, sur ces "bi-dir", vous voulez faire autre chose qu'aller tout droit... Les plans semblent prévoir que les cyclistes filant tout droit gardent leur priorité, c'est un très bon point, et que cette priorité soit protégée par un dénivelé, des panneaux et de la signalisation au sol. Je trouve que c'est bien.
A Rondeaux comme à Bretagne, on a pris de la place aux piétons, et ces pistes me mettent en conflit avec ceux-là, qui ont le droit de rêvasser sur leurs trottoirs, c'est bien leur droit ! Ces plans prévoient un espace trop petit pour le piéton.
A Rondeaux, la piste se situe derrière une rangée de voitures en stationnement. C'est ce qui est prévu sur les plans pour l'Europe, avec en plus de la végétation. Je pense que la visibilité des vélos en souffrira.

De ce que je vois des plans, je ne suis pas tout à fait convaincu. Mon expérience des avenues Jean Rondeaux, de Bretagne et de T4 n'est pas celle d'un convaincu : sur ces avenues où je pouvais circuler rapidement avant l'apparition de pistes cyclables, me voilà persona non grata aux yeux des automobilistes au prétexte qu'une piste cyclable existe ! Et ces pistes cyclables ont rendu plus lente et pénible ma traversée de ces axes, c'est bien dommage. J'espère que l'Europe ne ressemblera pas à ces précédentes.

Tout ça est un peu dur, mais je pense qu'aujourd'hui, on peut être exigeant et vous nous écouterez car je perçois que la volonté politique arrive enfin pour le vélo dans la Métropole.

Je préfère pour le boulevard de l'Europe :
- un Boulevard très apaisé et fortement ralenti, avec moins de feux de circulation,
- des intersections plus avantageuses pour le vélo permettant d'aller tout droit ET de tourner en sécurité à chaque intersection,
- des pistes ou bandes cyclables uni-directionnelles de chaque côté, larges, séparées des piétons et au même niveau que la chaussée,
ou
- une piste bi-directionnelle de chaque côté (chiche !), là aussi séparées des piétons et au même niveau que la chaussée.

Je rejoins certaines remarque de Luigi, Thomas M. et Marie-Anne.
J'invite les planificateurs de la Métropole à consulter les associations d'usager, notamment SABINE, sur ce projet comme sur d'autres. Si ces aménagements ne sont pas adaptés aux besoins des usagers actuels et à venir du vélo, le tir sera difficile à corriger.

Perrine

ven 17/12/2021 - 13:39

Habitante de la rive gauche et cycliste, j'utilise ma voiture pour me rendre au travail et à l'extérieur de la ville. Je n'ai pas de soucis pour me déplacer à vélo, par contre le manque de place de stationnement et les problèmes de circulation liées à la suppression des voies et leurs rétrécissement posent problème !! Donc la mise en place de pistes cyclables ne doit pas se faire au détriment des voies de circulation et places de stationnement !!

Cath

dim 19/12/2021 - 21:22

Eloigner les voitures du centre ville, créer des pistes cyclables, tout ceci est louable. Je laisse les cyclistes actuels porter un avis précis sur le projet pour ce moyen de locomotion.
Je souhaite pour ma part aborder les conséquences, pour les gens du quartier, de la suppression de plus de 200 places de stationnement sur ce boulevard. Nous sommes déjà confrontés dans la partie Est à un stationnement intensif sur le boulevard, les rues adjacentes et les parkings d'immeubles en raison de la présence de la Matmut (employés), la clinique de l'Europe et la clinique Mathilde (employés, visiteurs de malades et consultations médicales). Je n'ose imaginer l'envahissement supplémentaire que nous allons subir...
Autre problème, les promoteurs d'immeubles neufs (en remplacement de petites maisons anciennes) qui prévoient un nombre de places de parking bien inférieur au nombre d'appartements. Plus de logement, mais aussi plus de voitures sans solution de stationnement dans ces mêmes zones.
Merci de prendre en compte ces aspects impactants au-delà du seul cadre du boulevard.

Jules

mar 28/12/2021 - 18:30

* Utilité d'un VRAI aménagement cyclable SECURISE sur Bd Europe = OUI
* satisfaction à la lecture du projet = NON, pas du tout !
une BIDIRECTIONNELLE est un aménagement qui ne fonctionne PAS ! il n'est PAS recommandé, par TOUS les EXPERTS !
Peut-être n'y a t il pas d'expert à Rouen ? si c'est le cas, pourquoi les aménageurs n'utilisent-ils pas les nombreuses documentations (locales, nationales, internationales) rédigées par les experts ?
BIDIR = DANGER ! toutes les entrées/sorties et croisements sont plus dangereux (d'ailleurs, votre illustration montrant comment seront sécurisées les intersections est une PC UNIdirectionnelle !! vous n'avez même pas d'image d'un croisement Bidir sécurisé, c'est un signe.)
La BIDIR est difficile à rejoindre si on est en face (lorsqu'on se rend compte qu'il y en a une... car vu la largeur du boulevard, un cycliste ne verra pas forcément qu'il y a une bidir en face).
Piste sur Trottoir = DANGER ! les vélos roulent à 30kmh ! pourquoi les mettre avec des piétons qui marchent à 3kmh, avec des enfants et chiens qui ont des trajectoires imprévisibles ?
Piste entre trottoir piéton et immeubles = DANGER ! les piétons vont "stagner" sur la piste, voire "débouler" dessus sans visibilité en sortant de chez eux avec des cyclistes passant à 30kmh au ras de leur porte ! Les employés des sociétés sortiront faire leur pause cigarette dehors, mais n'auront pas de place sur le trottoir sur lequel 2 poussettes se croisent à peine... donc envahiront la PC.
quitte à créer un aménagement à 2.5M€ il faut qu'il mettent les habitants en sécurité, ce n'est ici pas du tout le cas.
alors SVP ne faites pas une consultation publique en ayant déjà entériné que ça sera d'office une BIDIR... ratée
laisser l'étude proposer l'alternative avec une unidirectionnelle de chaque coté !
je paie mes impôts je ne souhaite pas mettre 2.5M€ à la poubelle. La Bidir est juste un aménagement qui permet d'éviter de prendre 1 mètre supplémentaires aux automobiles !
pour faire une BONNE infrastructure, il faut une volonté politique plus forte que la "résistance au changement des automobilistes"... si besoin il faut PRENDRE LA PLACE NECESSAIRE à faire un aménagement de QUALITE, et consulter des VRAIS EXPERTS !
il est encore temps de sauver le projet, mais ne fermez pas la porte avant d'avoir commencé la consultation !!!!!

Marion T.

ven 07/01/2022 - 16:10

Enfin ! Merci pour ce projet de requalification du boulevard de l'Europe qui en a bien besoin !! Je salue votre engagement sur ce projet et espère qu'il sera mené au bout, avec les moyens adéquats.

Mais... j'appuie la remarque qui a été faite par plusieurs autres personnes : les trottoirs sont trop étroits ! La réglementation impose 1,40m de largeur (minimum!), mais le Cerema (et la logique, sur un axe d'une telle ampleur) recommande de prévoir plutôt 2,50m pour permettre à toutes et tous de circuler confortablement et en sécurité. Ce boulevard mérite d'avoir de grands trottoirs, il y a quand même quelques services importants le long de cet axe (cliniques Mathilde et Europe, Pôle des savoirs pour ne citer qu'eux). Les images semblent montrer qu'on est loin du compte pourtant.
De même, j'appuie l'idée de pistes uni-directionnelles de chaque côté du boulevard, plutôt qu'une piste bidirectionnelle uniquement d'un côté. C'est plus logique du point de vue de la circulation des vélos, même si ça engendre le besoin pour certains cyclistes (selon d'où on vient) de traverser le boulevard avant de pouvoir prendre la piste en question. Si les carrefours sont traités correctement, ça ne devrait pas poser énormément de problème...
Je ne suis pas loin de penser la même chose que Nathan finalement : la place des véhicules, même "doux", est sur la route, là où le revêtement est meilleur et où les aménagements aux carrefours sont déjà "efficaces" puisque pensés pour les voitures qui doivent (?) pouvoir aller partout. Là, on va créer des aménagements complexes aux carrefours, impossibles à comprendre pour certaines franges de la population, notamment les personnes aveugles et malvoyantes ! Pourquoi ne pas s'affranchir de ces dispositifs complexes en réduisant (tout simplement ?) le nombre de voies sur le boulevard, pour les affecter aux vélos et autres engins de locomotion rapides ?
Il faudrait, au minimum, situer la piste cyclable au même niveau que les voies "autos" et à leur côté (en conservant une séparation physique, bien sûr). Les principes B et H représentés me semblent aberrants : à chaque sortie d'immeuble, les piétons devront traverser les deux pistes cyclables pour rejoindre le trottoir ? Quelle insécurité pour les piétons fragiles (personnes âgées, malvoyantes, malentendantes...) juste en bas de chez eux ! Ou alors, les pistes sont censées slalomer régulièrement ? Ce qui occasionne des "passages piétons" sur pistes cyclables qui sont, à mon avis, des non-sens urbanistiques et devraient être limitées aux cas extrêmes uniquement.

Bref, encore quelques améliorations notables du projet sont possibles, j'espère que vous écouterez les retours des usagers faits ici, même celui de Charlotte, qui ne fait pas consensus (y compris chez moi), mais qui donne le signal important de la peur du non-respect de ces nouveaux aménagements par les automobilistes. Faire des aménagements contraignants pour eux, c'est nécessaire pour les encourager à utiliser d'autres modes de déplacement, encore faut-il aussi rendre ces autres modes attractifs (pour le vélo, c'est ok, pour les transports en commun et le covoiturage, il y a encore du travail me semble-t-il...).

Merci encore, en tout cas, d'ouvrir ce sujet à la concertation et merci de lancer enfin ce projet de grande ampleur !

Donnez votre avis