Aller au contenu principal
Gestion des risques industriels : travaillons ensemble !

Démarche participative terminée depuis le Samedi 30 décembre 2023

Risques

La promotion d'une cohabitation harmonieuse entre les industries à risques et les habitants passe généralement par l'établissement d'instances dédiées à la discussion et à la mise en débat des risques industriels. Parmi ces instances, les comités de suivi des sites (CSS), déjà instaurés autour des sites classés de la Métropole Rouen Normandie, sont obligatoires.

Cependant, il est regrettable de constater que ces instances peinent à mobiliser les citoyens, malgré un réel besoin d'information régulière et exhaustive exprimé dans divers sondages d'opinion sur le sujet.

Dans l'optique de concevoir de nouveaux modes de dialogue plus efficients et directs entre tous les acteurs impliqués dans la prévention et la gestion des risques industriels et la population, la Métropole a initié une étude sociologique sur la perception des risques industriels et les attentes des citoyens. Les conclusions et les recommandations de cette étude sont présentées sur cette page.

Dans une démarche d'approfondissement, la Métropole a également constitué un groupe de travail citoyen qui s'est réuni tout au long de l'année 2023 et a rédigé le rapport consultable ci-dessous :

Consulter le rapport du groupe citoyen risques

Vous pouvez également prendre connaissance de la synthèse de toute la démarche de concertation : 

Consulter la synthèse de la concertation sur les risques

UNE ÉTUDE SOCIOLOGIQUE POUR ÉVALUER LA PERCEPTION DES RISQUES INDUSTRIELS ET LES ATTENTES CITOYENNES

Menée par la Métropole Rouen Normandie, en partenariat avec l'Institut pour une Culture de Sécurité Industrielle (ICSI), l’Université de Rouen Normandie et le sociologue Pierre Lenel, cette étude s’est déroulée d’avril à octobre 2022. L'objectif visé était d'évaluer les attentes citoyennes en matière de risques industriels en vue de créer une instance de dialogue permettant d’y répondre.

Déroulement

Principaux enseignements de l’étude sociologique

Une forme de déni : la conscience du danger est bien présente chez les populations rencontrées, mais on constate que le danger est refoulé et qu’une forme de fatalisme s’est installée : « C’est comme ça »

Un accent sur les nuisances : une plus grande importance est accordée aux nuisances et pollutions quotidiennes (bruit, odeur, fumée…) qu’aux risques majeurs (incendie, explosion, nuage toxique) qui sont, eux, peu perceptibles.

Une inquiétude sur la santé : les craintes les plus exprimées face aux activités industrielles portent sur les impacts sanitaires à court, moyen et long terme. La suspicion prédomine sur les informations communiquées suite à un incident ou un accident, avec le sentiment d’une dissimulation de la vérité.

Un défaut d’information : les avis exprimés pointent un défaut d’information de la population sur les risques majeurs, notamment sur les consignes en cas d’accident. 57% des répondants disent ne pas connaître les consignes de sécurité.

Principales attentes citoyennes exprimées

L’étude a également permis aux participants d’exprimer leurs attentes en matière de gestion et prévention des risques industriels. L’analyse des réponses met en avant plusieurs thématiques :

Un besoin de formation sur la mise en pratique des consignes de sécurité : les répondants ont témoigné d’une forte demande sur les consignes, leur mise en situation avec des exercices pratiques.

Une demande d’information régulière et systématique : les sondés émettent majoritairement le souhait d’une information préventive tout au long de l’année, axée sur la proximité et non généraliste. Les formats restent néanmoins à définir pour toucher les différents publics. D’une manière générale, une demande accrue d’informations a été exprimée par près de 98% des répondants. Des communications plus spécifiques sont donc attendues, autant en cas d’accident majeur qu’en cas de nuisances perceptibles (bruit, odeur, pollution…).

Instaurer un dialogue de confiance : l’étude a montré une expression forte d’un « droit de savoir », allant de pair avec l’acceptation des risques encourus. Les accidents doivent donner lieu à une « communication de vérité » systématique pour gagner l’approbation des habitants. Enfin, les impacts sanitaires et environnementaux doivent être étudiés et être rendus publics pour une transparence totale.

Des contrôles de sécurité : l’étude a montré qu’une attente réside dans des contrôles plus réguliers des sites industriels, avec une transparence sur les résultats.

CONSULTER LA SYNTHÈSE DE L'ÉTUDE

Pour en savoir plus, consultez les rapports des deux phases (en téléchargement en bas de la présente page).

ALLONS PLUS LOIN COLLECTIVEMENT: GROUPE CITOYEN RISQUES

Co-construire l’instance de dialogue

Les grandes lignes des attentes citoyennes ont pu être connues grâce à l’enquête menée, mais il restait de nombreux points à affiner pour aboutir à la création d’une instance de dialogue pérenne. En effet, les outils, les méthodes, les moyens, l’organisation, la composition, le pilotage de l’instance… sont autant de sujets qui devaient être étudiés pour aboutir à une proposition d’organisation qui puisse répondre aux attentes exprimées. Pour la Métropole Rouen Normandie, ces sujets devaient être travaillés avec les citoyens. C’est pourquoi, une phase de co-construction de l’instance s’est ouverte début 2023 et la population a été invitée à y participer.

Méthodologie proposée

Pour travailler sur la création d’une instance définitive, qui permette de trouver des réponses opérationnelles avec le point de vue des citoyens, la Métropole Rouen Normandie a organisé une phase de préfiguration participative avec un groupe citoyen dont les travaux ont permis d'initier une réflexion de fond sur les outils et méthodes à mettre en œuvre sur le territoire pour répondre aux attentes exprimées sur la prévention et la gestion des risques industriels. Un calendrier de travail détaillé a été proposé aux citoyens avec au minimum 5 réunions de travail sur toute l’année 2023.

Pour mettre en place le groupe de travail citoyen, une phase d'inscription a été organisée de mi-décembre 2022 à fin janvier 2023 par le biais d'un formulaire en ligne, par téléphone ou lors des réunions publiques organisées du 23 au 26 janvier 2023 (à Duclair, Elbeuf, Grand-Quevilly et en visioconférence pour Bois-Guillaume). Nous avons identifié 80 candidatures et la première réunion de ce groupe de travail citoyen a été organisée le 08 février 2023.

A l’issue de ces 5 réunions et auditions d'experts et parties prenantes, les citoyens participant à cette démarche ont bâti des propositions dans le rapport dont vous pouvez prendre connaissance en cliquant dans ce bouton :

Consulter le rapport du groupe citoyen risques

 

LE GROUPE CITOYEN RISQUES AUDITIONNE DES EXPERTS EN LIGNE : VISIONNER LES SESSIONS

Les sessions d’audition d'experts ou d'expériences d'ailleurs ont été organisées en ligne et ont été enregistrées afin de les rendre accessibles à toutes et tous, vous avez la possibilité de les visionner ci-dessous:

Session 4 du 22 juin 2023 sur le "dialogue direct avec les industriels" en présence de l'association UPSIDE et du S3PI de l'Artois : Cliquez ici pour visionner la session

 

Session 5 du 7 juillet 2023 en présence de l'Observatoire local de la santé de Dunkerque et de l'Institut Ecocitoyen de Fos-sur-Mer  : Cliquez ici pour visionner la session 

 

Session 7 du 21 novembre  2023 sur la Conférence Riveraine de Feyzin en présence de Mme La Maire de Feyzin : Cliquez ici pour visionner la session

Session 7 du 21 novembre  2023 sur la présentation de l'Association ATMO Normandie en présence de Monsieur Jérôme CORTINOVIS et Madame Véronique DELMAS : Cliquez ici pour accéder à l'enregistrement audio

 

 

 

Pièces en téléchargement (études, cartes, plans, ...)

Agenda de la démarche

Événements passés

Le 26 janvier 2023 de 18h00 à 20h00 - Grand-Quevilly (Le)
Réunion de restitution de l'enquête à Grand-Quevilly
Le 25 janvier 2023 de 18h30 à 20h30 - - Toutes les communes -, Bois-Guillaume
Réunion de restitution de l'enquête à Bois-Guillaume (Visioconférence)
Le 24 janvier 2023 de 18h00 à 20h00 - Elbeuf
Réunion de restitution de l'enquête à Elbeuf
Le 23 janvier 2023 de 18h00 à 20h00 - Duclair
Réunion de restitution de l'enquête à Duclair

Avis et commentaires (2)

Guy MONNET

mer 12/04/2023 - 11:31

Un guide de 20 pages élaboré par la Mairie du Grand Quevilly dans les années 2008-2009 (Laurent FABIUS).
Comme conseiller de quartier (Bastié/Delalande) mes voisins souhaite une mise à jour de ce guide abordable aux habitants.
Comme Président du Conseil Syndical d'une copropriété de 50 copropriétaires à Veules-les-roses j'ai sollicité le SDIS76 pour un escalier de secours (immeuble de 4 étages) qui a été fermé par le restaurateur.....

Guy MONNET

mer 12/04/2023 - 11:31

Un guide de 20 pages élaboré par la Mairie du Grand Quevilly dans les années 2008-2009 (Laurent FABIUS).
Comme conseiller de quartier (Bastié/Delalande) mes voisins souhaite une mise à jour de ce guide abordable aux habitants.
Comme Président du Conseil Syndical d'une copropriété de 50 copropriétaires à Veules-les-roses j'ai sollicité le SDIS76 pour un escalier de secours (immeuble de 4 étages) qui a été fermé par le restaurateur.....

Vous devez disposer d'un compte et être connecté pour pouvoir déposer votre avis.
Connectez-vous ou inscrivez-vous

Autres démarches en cours

Vous devez disposer d'un compte et être connecté pour suivre cette démarche

Vos contacts

Hassan El Machkouri
Chargé de la culture du risque
Direction pilotage des transitions et gestion des risques

Partager sur